De Nouveaux Podiums à Zandvoort et au Castellet pour Isack Hadjar

C’est à Zandvoort, au bord de la Mer du Nord aux Pays-Bas que s’est déroulée du 25 au 27 Septembre dernier la 3ème manche du Championnat de France de Formule 4 FIA. Ce mythique circuit a, par le passé, accueilli la Formule 1 jusqu’aux années 80 (1985), qui a vu défiler et s’imposer d’illustres champions à l’image de Jim Clark quadruple vainqueur (entre 1963 et 1967), ou les derniers en date à savoir Alain Prost (1984) et Niki Lauda (1985). Prévu en Mai dernier, le retour de la catégorie reine ne se fera finalement pas avant 2021, à cause de la pandémie liée au Covid19.

Comme il fallait s’y attendre, c’est avec une météo capricieuse et changeante que s’est déroulé ce week-end de course. Avec une première journée du vendredi sous la pluie pour l’unique séance d’essais libres. Une grosse averse s’est abattue sur la région balnéaire le samedi matin, rendant la piste mouillée, mais qui s’est asséchée par endroits pendant les qualifications, rendant la piste piégeuse pour les 14 engagés dans ce Championnat de France. A ce jeu, c’est le régional de l’étape, le néerlandais Champion du Monde 2019 de Karting KZ avec BirelArt, Marijn Kremers, qui tire son épingle du jeu, en s’adjugeant la pole position dans les ultimes moments de la séance. Piégé dans ses précédentes tentatives par les multiples drapeaux rouges causés par des sorties de pistes d’autres pilotes, Isack Hadjar n’a pu signer qu’un seul véritable tour de référence, qui l’a tout de même placé en seconde position sur la grille pour la course 1 du Samedi après-midi.

C’est sur une piste complètement sèche que s’est déroulée la course 1, à l’extinction des feux, Kremers qui manque complètement son départ vient tasser Isack Hadjar qui a pris un meilleur envol que lui. Cette manœuvre permettra à Ayumu Iwasa, parti 3ème de prendre la tête de la course dès le premier virage, alors qu’Isack Hadjar passe deuxième. Quelques virages plus loin, alors qu’il tentait de rattraper Iwasa, Isack Hadjar perd légèrement l’arrière de sa monoplace, ce qui le pousse à aller un peu dans l’herbe, permettant à deux de ses poursuivants, à savoir Kremers et Sato de passer, et se retrouver en 4e position. Malgré plusieurs attaques, il ne réussira pas à prendre l’avantage sur le japonais Sato, qui défendait très bien sa position, permettant au classement de rester figé jusqu’au drapeau à damier.

Dimanche matin, c’est sur une piste mouillée qu’est donné le départ de la course 2. Avec le système de grille inversée pour les 10 premiers, Isack Hadjar part en 7e position, et bondit au départ pour grappiller deux places au premier virage. Dans le même tour, avec une manœuvre imparable au virage N°10, il va chercher la 4e place occupée par l’allemand Valentino Catalano. Un tour plus tard, au même endroit, même manœuvre, et s’empare de la 3ème place au détriment de l’ukrainien Ivan Peklin, puis va à l’assaut du duo de tête emmené par le français Romain Leroux, devant le japonais Ren Sato. La bataille entre les 3 pilotes durera jusqu’à 5mn avant le drapeau à damier, quand Peklin, Kremers, et Ligier se sont accrochés dans le premier virage, obligeant la direction de course à sortir le Safetycar qui emmènera le peloton jusqu’au drapeau à damier. Sauf qu’au moment où le Safetycar se retire, Sato, certainement déconcentré, tente de le suivre dans les stands, avant de se raviser et d’aller franchir la ligne d’arrivée, sauf qu’Isack Hadjar qui pour sa part a continué sa course « normalement » a pu le dépasser, lui permettant de franchir la ligne d’arrivée à la 2ème position.

L’après-midi, en course 3, dont la grille est établie selon le second meilleur tour lors des qualifications, Isack piégé par les multiples drapeaux rouges pour le rappeler, n’a pu partir qu’en 8e position, mais comme dans les courses précédentes, il réussit dès le départ à grappiller une place pour remonter à la 7e place. Au 3ème tour, il va s’emparer de la 6e place au détriment du mexicain Villagomes, au prix d’un magnifique dépassement à l’extérieur dans le premier virage. Au 5e tour, dans le fameux « banking » c’est également à l’extérieur qu’il part chercher la 5e place contre Loris Cabirou, et continue son attaque pour aller chercher un tour plus tard, au premier virage à l’extérieur toujours la 4e place occupée par Peklin ! Quelques instants plus tard, la voiture de sécurité intervient de nouveau, le temps de dégager la monoplace de Sami Meguetounif. A la relance, Isack Hadjar se retrouve en lutte pour la 3ème place avec Valentino Catalano, nous offrant de belles passes d’armes au passage, se doublant et se dédoublant jusqu’au drapeau à damier. 

Au final ça aura été un week-end particulier pour Isack, qui pouvait, au vu de son rythme, espérer mieux, en termes de résultats, mais qui aura tout de même marqué de bons points qui lui permettent de remonter à la 3ème place du Championnat, derrière Iwasa et Sato. Sans tarder, le week-end suivant, du 02 au 04 Octobre la caravane du Championnat de France de Formule 4 FIA s’est dirigée vers le Castellet dans le sud de la France, Circuit qui accueille depuis 2018 le Grand Prix de France de Formule1, pour la 4e manche du Championnat.

Ce Week-end encore avait bien commencé pour Isack Hadjar, qui réalise le meilleur temps de la séance d’essais libre du vendredi matin, sous la pluie une nouvelle fois. Alors qu’il doit se contenter de la 4e place en qualification pour la course 1, et la 3ème pour la course 3.

Finalement, la course 1 n’aura duré que quelques centaines de mètres, quand il s’accroche avec le mexicain Villagomez, au premier virage, le forçant à abandonner la course, à cause des dégâts trop importants occasionnés à sa monoplace. A ce moment-là, tous les observateurs pensaient qu’Isack serait mentalement abattu, en voyant ses concurrents pour le titre s’accaparer les 2 premières places à l’arrivée, d’autant qu’il devra partir en fond de grille (à la dernière place), de la course 2 dans l’après-midi (la position de départ étant définie à l’inverse de l’arrivée en course 1 pour les 10 premiers, et dans l’ordre pour les pilotes suivants), mais c’est une course digne des grands champions (que vous pouvez voir ou revoir en caméra embarquée en cliquant sur ce lien) que nous offre Isack en course 2, un véritable récital, pilotage d’une maestria qui en impressionnera plus d’un. En effet, il part de la dernière place, pour remonter jusqu’à la 2ème position, à moins de 2 secondes du japonais Ren Sato, vainqueur de la course, s’adjugeant au passage le meilleur tour en course.

Parti 3ème en course 3, le Dimanche matin, Isack réussit un dépassement autoritaire sur Ren Sato, et essaye d’aller chercher le leader, l’autre japonais Ayumu Iwasa, sans succès malgré son meilleur tour en course, Iwasa fermant la porte aux tentatives où Isack était assez proche pour essayer un dépassement. 

C’est ainsi qu’il clôt son week-end, à une nouvelle 2ème place, avec d’importants points à la clé pour conforter sa 3èmeplace au Championnat derrière le vainqueur du jour, et son compatriote Sato.

Le prochain rendez-vous pour Isack sera du 16 au 18 Octobre, sur le circuit où il a connu jusqu’à présent la seule victoire de sa carrière en F4, (il fût également le plus jeune de l’histoire de la discipline à s’imposer en course), à Spa Francorchamps, dans les Ardennes belges, traditionnel théâtre du Grand Prix de Belgique de Formule 1. Et à la veille de ce rendez-vous, le classement provisoire du championnat est le suivant :

1/  Ayumu Iwasa (JPN) 215 pts
2/  Ren Sato (JPN) 179 pts
3/  Isack Hadjar (FRA) 120 pts
4/  Valentino Catalano (DEU) 93 pts
5/  Marijn Kremers (NLD) 83 pts
6/  Rafael Villagomez (MEX) 80 pts
7/  Sami Meguetounif (FRA) 77 pts
8/  Romain Leroux (FRA) 71 pts
9/  Loris Cabirou (FRA) 55 pts
10/ Ivan Peklin (UKR) 50 pts

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s