Brawn juge les prestations de Ferrari «Dramatiques».

Ross Brawn (à gauche) et Mattia Binotto (Team Principal Ferrari)

L’ancien Directeur Technique de la Scuderia Ferrari, à l’époque de la période faste de l’équipe, avec 6 titres de Champions du Monde Constructeurs et 5 pour les pilotes Consécutifs, Ross Brawn, a analysé les problèmes de Ferrari à Spa. Celui-ci ne blâme pas seulement le moteur, qui souffrait énormément en vitesse de pointe face à la concurrence, mais également l’incapacité à exploiter les gommes Pirelli.

La Ferrari qui n’a jamais autant semblé en difficulté depuis des années (plus de 25 ans), ne peut que faire couler beaucoup d’encre. Le moteur qui jusqu’en 2019 était le point fort de la Scuderia, offre aujourd’hui des vitesses de pointe nettement inférieures à celles de la concurrence. On l’a vu notamment le week-end dernier à Spa, où les pilotes (Leclerc et Vettel) ont éprouvé de la frustration d’être dépassés par des voitures qui étaient clairement inférieures en 2019, voire avant. Mais aujourd’hui ce que Ferrari craint le plus c’est la double humiliation à domicile, à Monza (le temple de la vitesse) le week-end prochain, et surtout le Mugello pour le 1000e Grand Prix de la Scuderia en F1.

Ross Brawn actuellement Directeur Sportif de la F1 chez Liberty Media, et qui connaît très bien la maison Ferrari, a analysé les problèmes rencontrés par la Scuderia à Spa en Belgique, et pour lui, il n’y a pas que le moteur à blâmer : « Je me suis déjà retrouvé dans une situation identique, où les pneus ne marchaient pas, où ils ne montaient pas en température, et entraîne par conséquent une baisse drastique des performances », et d’ajouter « Indépendamment de ce que les gens peuvent dire sur le moteur suite aux clarifications techniques, vous ne perdez pas 1.3 seconde par tour d’une année à l’autre pour cette seule raison. Ils n’ont pas réussi à amener les pneus à la bonne températureEt le fait qu’il fasse plus froid à Spa que sur d’autres circuits n’aidait pas. Lorsque cela se produit, la performance devient horrible. S’ils trouvent comment régler ce problème de pneus, ils ne gagneront peut-être pas de Grand Prix, mais leurs performances seront à nouveau respectables ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s