Vettel / Ferrari: Divorce consommé?!

On dit qu’un long silence vaut mille mots. Même si ce n’est pas l’heure des aphorismes chez Ferrari, où il faut lever la tête, cela semble être la situation que vit Sebastian Vettel. Bien qu’il agisse en tant que professionnel, Vettel est un homme séparé qui vit dans la maison. L’équipe de Maranello a misé tous ses jetons sur CharlesLeclerc, également sur le podium à Silverstone: un choix qui a écarté le quadruple champion du monde allemand. En attendant, Vettel doit conduire une voiture qui ne sent plus la sienne.

Team Radio à l’arrivée du GP de Silverstone.

Le dernier Team Radio qu’il a eu avec Mattia Binotto (Team Principal de Ferrari) en est une preuve éloquente. En effet, Vettel qui vient de clôturer un week-end anonyme à Silverstone: Absent des essais libres 1 (EL1) et EL2, pour une problème de pédale de freins, et rattrapé par le même soucis en milieu de séance EL3, il se qualifie en 10e place et réussit à rallier l’arrivée à la même place. Dans une course où on l’aura très peu vu, isolé au milieu du peloton. Une médiocrité à laquelle le quadruple Champion du Monde allemand n’était pas habitué. « Salut Seb c’est Mattia. Course difficile aujourd’hui, nous savons que ce fut un week-end difficile, mais dans une semaine nous serons toujours là, et nous ferons mieux » … s’en suivirent 15 longues secondes de silence, Vettel avait bien entendu le message de son « boss » (Mattia Binotto), mais n’y a pas répondu, poussant son ingénieur de course à venir vérifier la connexion « Radio check stp ». Ce n’est qu’alors que l’allemand commence à parler « Oui, Radio check ok. C’était une course difficile, j’étais très peu en confiance dans la voiture, en réalité c’était une réplique de la qualification: j’ai dû me battre tour après tour, j’ai essayé plusieurs choses, mais aucune d’entre elles n’a fait la différence. Bravo quand même à l’autre coté du garage, bravo à Charles (Leclerc), et très bon arrêt aux stand les gars ».

L’ambiance semble de plus en plus intenable pour le pilote Ferrari, qui doit certainement compter les heures qui le séparent de l’arrivée de la dernière course de la saison, pour aller vraisemblablement rejoindre Aston Martin (Actuellement Racing Point) à la place de Sergio Perez.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s