Formule E : Mexico Eprix Di Grassi coiffe Wehrlein sur le fil

Mexico Formula E Race
Audi Sport ABT Schaeffler driver Lucas di Grassi celebrates his victory in the Formula E Mexico City ePrix auto race, Saturday, Feb. 16, 2019. (AP Photo/Marco Ugarte)

La 4emanche du Championnat du Monde de Formule E, qui s’est déroulée ce week-end sur l’Autòdromo Hermanos Rodriguez (Circuit des Frères Rodriguez) à Mexico City, a tenu toutes ses promesses, et nous a offert un spectacle exaltant plein de rebondissements jusqu’à la ligne d’arrivée.

Auteur d’une remarquable séance qualif, s’adjugeant par la même occasion la première pôle position de sa toute jeune carrière (3èmecourse), Pascal Wehrlein (Mahindra Racing) s’élance aux côtés de l’expérimenté Lucas Di Grassi (Audi ABT Schaeffler). Derrière eux, suivent Felipe Massa (Venturi) qui atteint la super pôle pour la première fois, et Oliver Rowland (Nissan e-dams).

A l’extinction des feux, Wehrlein prend un super envol, et se met sur la trajectoire de Di Grassi pour protéger son gain, le brésilien forcé de ralentir légèrement, et il n’en fallait pas plus pour le britannique Rowland pour s’incruster dans un trou de souris et s’emparer de la seconde place. Au fond de la grille, le leader du Championnat du Monde à l’extinction des feux, Sam Bird, parti dernier à cause d’un problème technique sur son Envision Virgin, gagne trois place et remonte à la 19eposition.

Moins de 5mn après l’extinction des feux, la champion de la saison 1, le brésilien Nelson Piquer Jr, heurte le français Jean-Eric Vergne à l’abord du virage 14, et s’envol dans les airs, heurtant violemment le mur de l’autre coté, dépassant même la chicane des virages 15 et 16. La voiture s’immobilise au ras du mur, et le brésilien met un peu de temps à sortir lui même de la monoplace, et monter dans la voiture médicale. La course est interrompue, le drapeau rouge est agité, l’occasion pour les commissaires de nettoyer les débris laissés sur la piste par la Jaguar Panasonic du brésilien, mais également pour les autres pilotes impliqués dans différents accrochages en début de course de réparer les petits dégâts occasionnés à leur véhicule.

Après plus de 30 minutes d’attente, la course est relancée derrière la voiture de sécurité. Les pilotes ont en profité pour activer l’Attack mode, en passant par la ligne d’activation qui se trouve être au milieu du stadium.

Si la Première partie de la course était assez calme, avec un trio de tête qui n’a pas changé, mais qui se maintenait à 0,5 sec chacun, la seconde fut toute autre.

En effet, à 9mn de la fin de la course, Lucas Di Grassi décide d’activer son second Attack-Mode, tout en maintenant sa 3èmeplace, et revient durant le tour qui suit sur l’aileron arrière de Rowland qui en activant à son tour l’Attack-Mode, perd le gain de la 2ndeplace au profit du brésilien. Puis va rattraper l’allemand en tête de la course, qui lui aussi a activé son Attack-mode. Alors que Rowland lâche prise, Di Grassi se fait de plus en plus pressant, et ne cesse de se montrer dans les rétroviseurs du pilote Mahindra, qui repousse les attaques au bout de la ligne droite, en protégeant parfaitement l’intérieur de la trajectoire.

Mais dans le dernier tour, l’attaque était presque imparable, dans la chicane des virages 3 et 4, obligeant le leader à couper la chicane.

Derrière Rowland et Buemi, les deux pilotes eDams, dégringolent au classement alors qu’ils étaient respectivement 3èmeet 5e, à cause de leurs batteries qui s’étaient vidées.

Alors que Wehrlein a utilisé quasiment toute l’énergie de ses batteries dans la défense de sa position, il voit celles-ci se vider quasiment à quelques mètres de la ligne d’arrivée, après avoir repoussé une dernière tentative de Di Grassi dans la chicane des virages 15 et 16, ce dernier arrive finalement à prendre l’avantage d’une manière incroyable juste avant le drapeau à damier, offrant une photo finish sensationnelle.

1017340462-LAT-20190216-_W6I3014.jpg

Finalement le pilote Mahindra, a vite été pénalisé de 5secondes, à cause de la chicane coupée dans le dernier tour, rétrograde finalement à la 6eplace, derrière Da Costa (BMW iAndretti) qui renoue avec le podium après sa victoire à Eddariyah en ouverture du championnat, Mortara (Venturi), Jérome D’Ambrosio (Mahindra) qui aura remonté 14 places, après une qualification ratée. Lotterer (Ds-Techeetah) qui sauve les meubles pour l’écurie chinoise, (alors que son équipier et tenant du titre Jean-Eric Vergne ne finit qu’à la 13eplace), Mitch Evans (Panasonic Jaguar), Felipe Massa, qui inscrit ses premiers points dans la discipline, Sam Bird qui était parti dernier, et Daniel Abt (Audi ABT Schaeffler), vainqueur ici l’année dernière, complètent le Top 10.

Donc après 4 vainqueurs différents lors des quatre premières courses, la Formule E changera de continent et nous donne rendez-vous pour la prochaine étape à Hong-Kong le 10 Mars prochain.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s