Formule 1: Grand Prix des Etats Unis: Une 21e de Raikkonen qui prolonge le suspens

44613574_1904218433218354_1471772210145263616_n.jpg


Deux semaines après le Grand Prix du Japon à Suzuka, la F1 nous emmène vers un nouveau continent, et un nouveau pays de l’automobile en général, et du sport automobile en particulier, à savoir les Etats Unis d’Amérique, pour la 18épreuve du Championnat du Monde, à Austin dans l’Etat du Texas, sur le Circuit des Amériques.

Auteur d’une excellente 81pole position (un record), Hamilton part en tête pour ce 994eGrand prix de l’histoire de la Formule1, devant Kimi Raikkonen, qui aura choisi une stratégie différente pour ce premier relais, en partant avec les pneus ultra-tendres (les plus tendres utilisés ici), et Valtteri Bottas, alors que Vettel qui a initialement réalisé le 2ème temps des qualifs à 60 millièmes d’Hamilton, a été pénalisé de 3 places sur la grille, pour ne pas avoir « assez ralentit » sous régime de drapeaux rouges lors de la seconde séance d’essais libres le vendredi après midi.

44366895_1903776429929221_7436249592531779584_n.jpg

A l’extinction des feux, bel envol de Kimi Raikkonen qui réussit à prendre le meilleur sur Hamilton dès le premier virage, pour prendre la tête de la course, alors que derrière sa se frictionne dans le virage 4 où Stroll et Alonso se touchent, ce qui pousse l’espagnol à abandonner, alors que Stroll repasse par les stands pour remplacer son aileron avant, il écopera d’une pénalité d’un drive through.

Un peu plus loin, Grosjean loupe complètement son freinage au bout de la seconde ligne droite, au niveau du virage 12 et s’en va percuter Leclerc, fin de course pour le pilote Haas, qui sera sanctionné par les commissaires en fin de course, en vue du Grand Prix du Mexique le week-end prochain, avec 3 places de pénalité sur la grille de départ, et 1 point retiré sur sa super-licence, ce qui lui fait 10 sur un capital de 12 sur une année. Mais c’est devant que se déroule certainement le tournant de la course, Vettel qui était en bataille avec Ricciardo pour la 4place, touche légèrement le pilote RedBull et part en tête à queue à la sortie du virage 13 et reprend la piste à la 15place. L’allemand dédouane complètement Ricciardo en fin de course « Je ne sais pas. J’ai dû être dans son angle mort, je ne suis pas sûr qu’il m’ait vu. Le virage ne cessait de se resserrer et nous nous sommes touchés. C’est dommage. J’ai beaucoup perdu et j’ai dû remonter ».

Au 7tour, alors que Verstappen parti 18est déjà remonté à la 5place, Vettel est quand à lui parvenu à revenir à la 8e.

Le classement est le suivant :

Raikkonen, Hamilton, Bottas, Ricciardo, Verstappen, Hulkenberg, Sainz, vettel, Ocon et Perez.

Au 9ème tour, Daniel Ricciardo immobilise sa voiture à la sortie de l’épingle du virage 11, c’est le 7abandon de la saison pour l’australien. « C’est vraiment dommage pour Daniel, je suis extrêmement déçu pour lui, Cela semble identique au problème d’unité de puissance qu’il a eu à Bahreïn, où elle s’est juste complètement éteinte – ça se voit au milieu du virage. Il faisait une course solide et aurait été au rendez-vous également. C’est vraiment frustrant pour lui. Il a évacué sa frustration en mettant son poing dans le mur, ce qu’on ne peut que comprendre » explique son Team Manager Christian Horner en fin de course.

Au 10tour, la VSC est déployée, à la fin du 11tour, Hamilton s’arrête et repart en gommes tendres (les plus dures ici), il ressort 3alors que la course est relancée dans la foulée. A la relance, Vettel prend l’avantage sur Hulkenberg, et se retrouve en 5position.

Au 14tour, Bottas laisse son équipier passer dans la ligne droite, le britannique revient  à 4 secondes du leader Raikkonen qui ne s’est toujours pas arrêté.

Au 19tour, Hamilton revient au contact de Raikkonen qui est à l’agonie avec ses gommes. Celui-ci arrive à contenir le britannique quelques tours, et lui faire perdre quelques secondes qui seront précieuses pour la suite de la course, avant de rentrer aux stands Au 22passage. Il ressort en gommes tendres, pour rallier l’arrivée  il est imité un tour plus tard par Verstappen, qui lui est ressorti en gommes super tendres, vu qu’il était parti en tendres au départ,  puis c’est au tour de Bottas de s’arrêter pour la même stratégie que Raikkonen, mais Verstappen aura réussi l’undercut,

Au 24tour, Raikkonen prend l’avantage sur Vettel, et revient en 2place. 2 tours plus tard, Vettel s’arrête et ressort en pneus tendres, en 5place.

Au 33passage, Leclerc dont la voiture était endommagée, et était complètement déséquilibrée depuis le choc du premier tour avec Grosjean, va ranger sa monoplace au fond du garage Sauber, c’est l’abandon pour le futur pilote Ferrari.

Alors qu’il perdait pas moins de 2 secondes au tour à cause de pneus arrières usés, Hamilton s’arrête une seconde fois, et ressort en tendres en 4place.

Le classement est le suivant :

Raikkonen, Verstappen, Bottas, Hamilton, Vettel, Hulkenberg, Sainz, Ocon, Magnussen, Perez.

Au 40passage, Bottas se range au bout de la 2ligne droite pour laisser passer Hamilton pour le gain de la 3place. Le britannique qui enchaine les meilleurs tours en course, va à l’affut des pilotes de tête, Raikkonen et Verstappen qui préservent leurs gommes pour la fin de la course.
à 9 tours de l’arrivée, les 3 premiers pilotes se retrouvent avec une seconde d’écart entre chacun d’eux, le britannique ayant réussi à faire la jonction sur ses concurrents, met de plus en plus de pression sur Verstappen, et ce jusqu’à deux tours de l’arrivée où une belle passe d’armes l’oppose à Verstappen qui s’est manqué au freinage au bout de la seconde ligne droite, au virage 12, la bagarre a duré jusqu’au virage 18 où Hamilton était parti trop large, faisant une excursion hors piste, donnant de l’air à Verstappen, au même moment, Vettel prend l’avantage sur Bottas  en croisant au bout de la seconde ligne droite, pour remonter en 4place.

44585321_2335153876514223_6993679764166803456_o.jpg

Les places resteront figées pour les deux derniers tours, et Raikkonen franchit la ligne en tête pour la 21fois de sa carrière, mettant fin à 113 Grand prix de disette (depuis le Grand Prix de Melbourne 2013), s’offrant ainsi sa première victoire depuis son retour chez Ferrari en 2014, « C’est un très bon week-end, la voiture était très bonne en permanence », a-t-il lancé commenté en fin de course, et d’ajouter. « J’ai pris un bon départ et il fallait attaquer fort. À la fin, les pneus n’étaient pas dans le meilleur état qui soit, mais c’était similaire pour Max, Lewis avait plus de pneus. Nous étions suffisamment rapides, sommes restés constants et avons maintenu les pneus en vie jusqu’à la fin. Cela faisait longtemps, mais voilà ! ». Il devance Verstappen qui nous aura encore une fois, gratifiés  d’une belle remontée, lui qui était parti 18e, et Hamilton qui n’a pas réussi son pari de remporter une 5victoire consécutive aux Etats Unis « Je n’ai pas eu de problème particulier aujourd’hui, je pense seulement que collectivement, en tant qu’équipe, nous n’avons pas été aussi performant que ça aujourd’hui, et ce n’est pas de nos habitudes » confie le britannique, cachant sa déception, en fin de course, et d’ajouter « Nous reviendrons à la table à dessin et nous nous regrouperons pour nous assurer que nous irons bien la semaine prochaine. Nous avons eu des performances incroyables cette année et avons été vraiment bons et réguliers, mais ce fut loin de la normale pour nous ce week-end »A la question sur le comportement trop conservateur de son équipe, Hamilton prend la défense de Mercedes «Il y avait ce sentiment avec la performance et les décisions qui ont été prises aujourd’hui, par opposition aux courses précédentes, mais je ne pensais pas que nous devions apporter beaucoup de changements [à notre approche]. Je ne sais pas pourquoi ils ne voudraient pas gagner la course, je pense qu’ils voulaient la gagner se mais cela ne s’est pas déroulé comme prévu ». Vettel sauve les meubles avec la 4place au goût amer, comme il laisse entendre dans sa déclaration d’après course : « Mitigé. Vraiment content pour Kimi, pas satisfait de ma course, je suis sûr que nous aurions pu faire mieux que Premier et Quatrième », devant Bottas dont les pneus étaient à l’agonie en fin de course, et le tir groupé des Renault, Hülkenberg devant Sainz. Initialement classés 8eet 9e, Ocon et Magussen ont été disqualifiés tous deux pour un problème de carburant. Le français avait dépassé en début de course la limite de consommation de carburant autorisée, fixée à 100 kg/h, cette limite aurait été dépassée en début de course. Quant à Magnussen, il aurait embarqué avec lui 105,1 Kg de carburant soit… 100 grammes de plus que la quantité autorisée ! Ainsi, Perez qui avait franchi la ligne d’arrivée en 10eplace hérite de la 8e, devant Hartley et Ericsson.

44447346_1904218593218338_8043625790014750720_n.jpg

Au Championnat du Monde pilotes, la victoire de Raikkonen prolonge le suspens, même si Hamilton est quasi certain d’être sacré Champion du Monde (sauf cataclysme),vu qu’il a accentué son avance à 70 pts sur son rival pour le titre Sebastian Vettel (346pts contre 276 pour l’allemand), le vainqueur du jour monte sur la 3eplace provisoire au Championnat du Monde avec 221pts contre 217 pour son compatriote de chez Mercedes Valtteri Bottas, Max Verstappen profite des déboires répétés de son équipier pour conforter sa 5place au classement avec 191pts, contre 146 pour l’australien. Nico Hülkenberg qui prend un peu d’air, se positionne comme le meilleur des autres avec 61 pts, devant Sergio Perez 57, et le malheureux Kevin Magnussen 53pts, Alonso est toujours 10avec 50 pts, talonné par Esteban Ocon 49pts, qui voit également Carlos Sainz revenir avec 45pts au compteur. Romain Grosjean qui retombe dans ses travers pointe en 13eplace avec 31pts, devant Gasly 28 et Leclerc 21. Vandoorne est 16avec 8pts, devant Ericsson 7, Stroll 6, Hartley 4 et enfin Sirotkin ferme la marche avec 1pt.

Si le titre est quasiment joué chez les pilotes, la bataille reste encore longue chez les constructeurs. Si Mercedes est toujours en tête avec 563pts, Ferrari maintient le suspens avec 497pts, RedBull est assurée de finir 3avec 337pts, Renault qui marque de gros points dans la guerre avec HAAS pour la 4place compte désormais 20 points d’avance sur l’écurie américaine (106pts contre 86), McLaren est toujours 6avec 58 pts, devant Racing Point 48 pts, et Toro Rosso 30. Sauber est 9avec 27 pts et enfin Williams ferme la marche avec 7pts.

Le prochain rendez-vous, dès ce week-end devrait être certainement décisif pour l’attribution du titre, où une 7place suffirait à Lewis Hamilton pour être sacré, et ce même en cas de victoire de Vettel. Rendez-vous sur L’Autódromo Hermanos Rodríguez (Circuit des frères Rodriguez) au Mexique pour le verdict.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s