Formule1: Vettel une 51ème au goût particulier

36868872_1832854627021402_1201408588707266560_n


Pour le 986èmeGrand Prix de l’histoire de la F1, c’est Hamilton auteur d’un tour phénoménal lors de son dernier tour des qualifications de Samedi, coiffant Vettel à 44 Millièmes de seconde, et Raikkonen à 98 qui est parti en pôle position pour le bonheur de son public venu nombreux soutenir le quadruple champion du monde, quintuple vainqueur à Silverstone, dont Quatre d’affilée (série en cours)

Auteurs de sorties de pistes lors des qualifications à cause d’un problème de DRS, Sirotkin, et Stroll partent depuis les stands, tout comme Brandon Hartley qui lui été victime d’une violente sortie de piste, heureusement sans gravité, suite à une rupture de la suspension avant gauche de sa Toro Rosso lors des essais libres 3 du samedi matin, n’a même pas pris part à la qualification.

A l’extinction des feux, Hamilton loupe complètement son départ, et voit Vettel et Bottas (partis 2èmeet 3ème) le dépasser immédiatement, mais réussit à résister à Raikkonen (4èmeau départ), sauf que ce dernier qui est arrivé à son niveau au virage 2, rate complètement son freinage au virage 3, et emmène avec lui Hamilton, ce dernier part en tête à queue, pour revenir en 17èmeposition, alors que le pilote Ferrari, se fait dépasser par les 2 RedBull de Verstappen et Ricciardo.

36794349_1832854720354726_7480655010297020416_n.jpg
L’accrochage au virage 3 qui envoie Hamilton repartir 17ème après son tête à queue.

Raikkonen qui reconnaît son erreur à l’arrivée, écopera de 10 secondes de pénalité, qu’il devra purger lors de son premier passage aux stands.

« J’ai commis une erreur, donc je la mérite. J’ai pris mes dix secondes et je me suis battu », a-t-il déclaré au pied du podium, au micro de Martin Brundle, et d’expliquer » Au troisième virage, j’ai bloqué une roue et ai percuté Lewis par l’arrière. Il est parti en tête-à-queue »

Avant la fin du premier tour, Raikkonen dépasse Ricciardo et remonte à la 5èmeplace.

A la fin du premier tour, le classement est le suivant : Vettel, bottas, Verstappen, Raikkonen, Ricciardo, Hulkenberg (auteur d’un départ canon depuis la 11èmeplace) ; Leclerc, Ocon, Sainz et Magnussen, qui s’était un peu harponné au départ avec son équipier Grosjean, alors qu’ils partaient en 7èmeet 8èmeplace.

Pendant que vettel accentue son avance à 5.2 sec sur Bottas, Hamilton, déchaîné et boosté par ses fans dans le public, remonte à la 7èmeplace au 10èmetour,

14èmetour, Raikkonen qui n’arrivait toujours pas à trouver l’ouverture sur Verstappen, malgré la différence de puissance entre les deux monoplaces,  s’arrête, il écope de sa pénalité de 10 sec, et repart en pneus médiums il ressort 11ème, puis remonte à la 9èmeplace dans le même tour.

Au 18èmetour, Verstappen s’arrête, imité au 20èmetour par son équipier, ce dernier ressort juste devant Raikkonen.

A ce moment là, Leclerc s’arrête pour son ravitaillement, à la sortie des stands, il immobilise directement sa voiture «Je ne sais pas si c’est une défaillance technique ou une erreur des mécaniciensC’est un week-end très positif. Nous étions très compétitifs, et la septième place était à ma portée. Si c’est une défaillance technique, ça arrive en sport auto, et si c’est une erreur des mécaniciens, ça arrive aussi, surtout vu que nous sommes souvent en tête des chronos des arrêts au stand. C’est dommage, mais nous nous rattraperons lors des prochaines courses »a déclaré le pilote monégasque au micro de Canal Plus.

Au 21èmetour, alors qu’il était en tête de la course devant Bottas, Vettel s’arrête aux stands pour son premier arrêt, chausse des pneus médiums et ressort 2èmeplace juste devant Hamilton, 1 tour plus tard, Bottas l’imite dans la manœuvre. Quant à Hamilton il attend le 26èmetour pour s’arrêter comme tous ses concurrents, il chausse des pneus médiums et ressort en 6èmeposition derrière Raikkonen.

Au 31èmetour, Ricciardo s’arrête et repart en pneus tendres et ressort 6ème, un changement de gommes surprend tout le monde, étant donné qu’il n’a fait que 12 tours avec ses pneus médiums avec lesquels il était prévu de rallier l’arrivée.

Le 33èmetour sera certainement le tournant du Grand Prix. Alors qu’il luttait avec Perez et Grosjean pour la 13èmeplace, Ericsson oublie de désactiver son DRS à l’entrée du premier virage, et sort violemment, plantant sa Sauber dans le mur de pneus, c’est le double abandon pour l’écurie italo-Suisse, qui avait pu rallier l’arrivée dans les points avec ses deux voitures la semaine passée à Spielberg. Le Safety Car (SC) déployé, ce qui permettra de regrouper tout le peloton, le temps de dégager l’épave et de remettre le mur de pneus.

C’est le moment choisi par Ferrari et RedBull de rappeler Vettel et Raikkonen pour des pneus Tendres, et Verstappen pour des médiums. Alors que chez Mercedes on décide de garder les pilotes en course, ce qui permettrait à Hamilton de monter de la 5èmeà la 3èmeplace, étant donné que ses pneus mediums avaient à peine 6 tours.

La course est relancée au 37èmetour, et on assiste à une belle passe-d’armes entre Raikkonen et Verstappen, se dépassants coups sur coups, le néerlandais aura finalement le dernier mot.

Dans le tour de relance, alors que Sainz tente une belle manœuvre de dépassement à l’extérieur sur Grosjean dans Cops, ce dernier sous-vire et emporte avec lui le pilote Renault, les deux finissent dans le mur des pneus, le SC est redéployé

A la seconde relance, au 43èmetour, Raikkonen profite d’une petite erreur de Verstappen pour le dépasser. Le pilote RedBull qui semble avoir des soucis avec sa monoplace finira par abandonner au 48èmetour, pour un problème de freins visiblement : « Tout se passait bien, et après le deuxième Safety Car, quand j’ai freiné au virage 16, la pédale est allée au plancher, j’ai bloqué les roues arrière et je suis parti en tête-à-queue »

Pendant ce temps là, la bataille fait rage en tête de la course entre Vettel et Bottas, l’allemand après plusieurs tentatives, réussit un dépassement magistral au 47èmetour, en retardant au maximum son freinage au virage 6, et récupère ainsi sa première place perdue depuis son arrêt aux stands lors de l’intervention de la première voiture de sécurité. Le finlandais qui semblait souffrir de ses pneus arrière, lui qui ne s’est pas arrêté une seconde fois, plie devant Hamilton puis Raikkonen au même endroit au 48 et 49èmetours.

36778351_1832855397021325_811046351272935424_n.jpg

Vettel s’envole vers une 4èmevictoire de la saison, la 51èmede sa carrière, égalant ainsi le ProfesseurAlain Prost, c’est sa seconde victoire ici, après celle décrochée en 2009, sur l’ancien tracé. Devant Hamilton mécontent de la tournure qu’a pris la course depuis le départ, insinuant même que l’accrochage avec Raikkonen était délibéré de la part de Ferrari pour l’écarter de la course (et du championnat), et Kimi Raikkonen. Bottas réussit à résister aux attaques de Ricciardo jusqu’au dernier virage. Hulkenberg fait la bonne opération du jour, en utilisant les pneus durs, et finit à la 6èmeplace, devant Ocon, Alonso (qui finit ici son 200èmeGP dans les points), Magnussen et Gasly (ce dernier sera pénalisé après la course, pour un accrochage avec Perez, et perd le bénéfice de sa 10èmeplace au profit du mexicain.

Au classement du championnat pilote Vettel repart avec 8 points d’avance sur Hamilton (171/163 pts) et Raikkonen 116pts, Ricciardo 106 pts et Bottas 104 prennent les 4èmeet 5èmeplace, aux dépens de Verstappen 93pts (grand perdant du jour). Hulkenberg 42 et Alonso 40 pts, passent devant Magnussen 39 pts. Sainz est 10ème  avec 28pts, désormais sous la menace d’Ocon 25 qui devance pour la première fois de sa carrière son équipier au championnat du monde, Perez est en effet 12èmeavec 24pts, Gasly 18, Leclerc 13 et Grosjean 12 n’ont pas inscrits de points tout comme Vandoorne (qui a finit la course à la porte des points) 8pts, 16èmeau championnat, Stroll 4pts, Ericsson 3pts, et Hartley 1pt. Sirotkin reste le seul pilote à ne pas avoir encore inscrit de points cette saison.

Chez les constructeurs, Ferrari accentue un peu son avance au championnat sur Mercedes (287/267) Suivent RedBull avec 199 et Renault 70, HAAS 51pts est désormais talonnée par Force India qui en a 49 et McLaren 48. McLaren qui a accepté durant la semaine précédant le GP la démission d’Eric Bouiller, et qui a été remplacé par Gil De Ferran, Toro Rosso est 8èmeavec 19pts, devant Sauber 16 et Williams qui ferme la marche avec encore une fois un GP à oublier avec 4 points.

Le championnat est de plus en plus relancé, et s’annonce encore une fois disputé, le prochain rendez-vous est le 22 juillet à Hockenheim, un grand prix à domicile chez Mercedes, mais également pour Vettel. Qui aura le dernier mot ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s