Leclerc chez Ferrari : et si c’était fait ?

IMG_1753


Si y a bien un feuilleton qui revient chaque été, et qui fait couler beaucoup d’encre, c’est celui du remplacement de Raïkkonen chez Ferrari.

En effet, depuis son retour chez la scuderia en 2014, le pilote finlandais est envoyé en retraite par les médias chaque année, à la même période (l’été). Il faut avouer que les prolongations annuelles offertes par Ferrari ne plaident pas en sa faveur.

Depuis le début de l’année cette fois, la question revient de plus en plus sur l’avenir de « Iceman », sera-t-il replacé l’année prochaine ? Et surtout par qui ?

Si longtemps, les médias avaient annoncé le probable venu de Ricciardo, dont le contrat avec RedBull touche à sa fin au terme de cette saison, et pour qui la prolongation n’a pas encore été « discutée », ce qui a alimenté les rumeurs d’une possible reformation du duo avec Vettel, chez les rouges cette fois, après leur « cohabitation » en 2014 chez RedBull, un nouveau paramètre est venu s’ajouter à l’équation : l’excellent début de saison de Charles Leclerc.

Hormis le fait que le salaire qu’aurait réclamé le pilote australien soit « mirobolant » pour un « deuxième pilote » chez Ferrari, et que les résultats de Raikkonen ne sembleraient pas satisfaire chez Ferrari, le « rookie » monégasque effectue une excellente première partie de saison. Le champion GP3 en 2016 et Formule 2 en 2017, qui a rejoint cette année Alfa-Romeo Sauber, ne cesse d’impressionner les observateurs. Le pilote de la Ferrari Driver Academy, est aujourd’hui au centre des débats.

Si Raikkonen avait déclaré récemment « C’est la même histoire chaque année, pour autant que je m’en rappelle, depuis peut-être 15 ans maintenant on m’envoie à la retraite chaque année. Pourtant, je suis toujours là… », se voulant rassurant sur sa situation chez l’écurie italienne, d’autant qu’il avait un soutien important en son sein, celui de son équipier Sebastian Vettel qui a toujours soutenu l’idée de garder le finlandais dans l’équipe, mais la situation semble avoir évolué, du moins du coté de Ferrari. A en croire la Gazzetta dello Sport, Charles Leclerc aurait déjà signé son contrat pour les deux prochaines saisons, avec à la clé un salaire de 2 millions d’€ en 2019 et 3M€ en 2020, l’annonce devrait être faite à Spa ou à Monza comme le veut la tradition.

Cette annonce si elle venait à se confirmer, devrait accélérer les choses chez RedBull et chez McLaren.

L’écurie britannique, dont le départ d’Alonso, qui est loin d’être satisfait de sa situation actuelle semble de plus en plus scellé, mais pour une destination encore inconnue, entre l’IndyCar et le WEC (endurance) où il vient de remporter la mythique course des 24h du Mans, son remplacement par un pilote de pointe semblerait être une priorité pour l’écurie de Woking. Certaines rumeurs parlent d’une offre de 21M$/An aurait été faite à Ricciardo, pendant que d’autres voient plutôt Kimi Raikkonen revenir chez l’écurie où il a déjà passé 5 saisons entre 2002 et 2006, pour qui il a remporté 9 succès, et fini vice-champion du Monde en 2005.

Dans tous les cas tout porte à croire que y aura du mouvement cet été, réponse à Monza? Ou avant ?

Publicités

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s