Formule 1 : RedBull à l’heure des grands choix.

image16x9.img.1024.medium


Après 14 saisons passées en Formule 1, dont 4 titres de champions du monde pilotes avec Sebastian Vettel entre 2010 et 2013, et 4 titres de champions du monde constructeurs à la même période, RedBull F1 se trouve aujourd’hui à la croisée des chemins, où l’heure des grands choix a sonné pour l’écurie autrichienne.

Ce mois de Mai sera certainement décisif pour l’avenir de RedBull en Formule 1. Si sa participation aux prochains championnats du monde n’est pas du tout à discuter, par contre les équipements à utiliser, et les pilotes à aligner ne sont pas encore décidés. (Finalisés).

 Après 12 ans de partenariat avec le motoriste français Renault, qui aura connu différentes situations, de l’ivresse des victoires et des titres de champions, au doute et aux problèmes de fiabilité, l’heure est à la négociation aujourd’hui. En effet, le contrat liant l’écurie autrichienne à son motoriste touche à sa fin au terme de cette saison 2018, ainsi, le moment est arrivé chez RedBull pour faire son choix pour les saisons à venir.

Malgré ses 3 victoires acquises en 2017 (Ricciardo en Azerbaïdjan, et Verstappen en Malaisie et au Mexique), la saison 2018 n’a pas commencé sous les meilleures auspices.

Depuis quelques mois déjà, Renault aurait fait savoir à RedBull qu’il ne l’équiperait plus en 2019, ce qui avait alors poussé l’écurie autrichienne à encourager Toro Rosso à signer avec HONDA pour 2018. Les rumeurs dans les paddocks ont alors annoncé un partenariat entre RedBull  et HONDA pour après 2018.

Les premières courses de 2018, n’étaient pas là pour rassurer RedBull dans son partenariat avec Renault. Ricciardo a connu deux gros problèmes à Bahrein en course, et en Chine lors des Essais Libres 3, ce qui avait alors agacé Christian Horner, Team Principal de RedBull «  C’est la deuxième course de suite, nous avions le problème de batteries lors du dernier Grand Prix, nous avons ce problème ici avant même les qualifications, et nous ne sommes qu’à la troisième course. Parler de déception est un euphémisme ».

Déjà à la suite de l’abandon de Ricciardo au Bahreïn, RedBull avait essayé de mettre la pression sur son motoriste, par le biais de Helmut Marko, responsable du développement des jeunes pilotes chez RedBull, de fournir un moteur « plus rapide et plus fiable ».

Ces dernières semaines, les choses semblent s’accélérer et on s’impatienterait du coté de Renault pour conclure… ou pas.

La récente rencontre entre RedBull et Honda (lors du Grand Prix d’Azerbaïdjan), où les deux parties auraient officiellement ouvert les discussions en vue d’un partenariat à partir de la saison prochaine. « Nous avons formellement discuté d’une fourniture en moteurs en vue de 2019 pour la toute première fois », a confirmé Helmut Marko, interrogé sur le site internet de la Formule 1. « A Bakou, nous avons discuté des détails qui permettraient la réalisation d’un tel accord. RedBull est l’une des trois meilleures équipes du plateau, et Honda serait plus que motivé à nous motoriser si l’opportunité se présentait »et d’ajouter « Nous sommes passés du stade des discussions informelles à celui des négociations formelles. Nous avons confirmé nos points de vue et nous en sommes maintenant au début du processus ».

f1-bahrain-gp-2018-dr-helmut-marko-red-bull-motorsport-consultant-cyril-abiteboul-renault.jpg
De Gauche à Droite: Dr Helmut Marko, Cyril Abiteboul et Christian Horner

Ces déclarations, ont poussé Renault à passer à la vitesse supérieur, et donner un ultimatum à RedBull pour faire son choix, avant le 31 Mai. Ainsi, Renault Sports Racing par le biais de son Directeur Général, Cyril ABITEBOUL a précisé « On ne pourra pas garantir d’avoir un moteur Renault disponible en 2019 au-delà du 31 mai 2018 » et d’ajouter « Nous devons nous tenir à cette date car la FIA nous demande de préciser alors quels seront nos clients pour l’année suivante. Les délais sont justifiés dans la mesure où il faut commander des pièces auprès de fournisseurs extérieurs et planifier le développement pour la saison suivante. »

Si le début de saison de Honda avec Toro Rosso semble prometteur pour la suite, avec notamment une belle 4èmeplace à Bahreïn de Pierre GASLY, le bloc nippon reste tout de même relativement fragile, et sujet à beaucoup d’amélioration avant de (re)devenir un moteur victorieux en F1, comme le système de récupération d’énergie et son moteur à combustion interne, ce qui pourrait freiner les négociations, d’autant que RedBull a déjà gagné cette année avec Renault (au GP de Chine). A ce propos, Christian Horner a récemment déclaré à SkySportsF1: « Nous pensons qu’Honda a fait du bon travail jusque-là cette année (parlant du partenariat avec Toro Rosso). Nous étudions avec beaucoup d’intérêt leur progression et comment les améliorations qu’ils vont intégrer vont fonctionner lorsque les deuxièmes moteurs seront lancés en course », et de continuer par rapport à Renault « Il est clair que Renault travaille dur. Nos relations avec eux sont comme des montagnes russes avec des moments où l’amour est fort et d’autres où il est plus terne. A l’heure actuelle, ils font du bon boulot, ils travaillent dur et essayent d’apporter des améliorations sur leur prochain lot de moteurs ».

Aujourd’hui, plus que jamais, RedBull se trouve dans un dilemme pour le choix de son motoriste pour les années à venir, entre continuer avec Renault, ou se tourner vers Honda. Mais dans l’équation, un autre motoriste devrait apparaître, dans pas longtemps, Porsche. Le géant allemand a fait part de son désir de revenir en F1 à partir de 2021, et à qui deux hypothèses s’étaient présentées : équiper RedBull, ou carrément racheter l’écurie et revenir comme écurie « Usine ». Dans ce volet, on y verra plus clair certainement après le grand prix de Barcelone le week end prochain.

f1-hungarian-gp-2016-christian-horner-red-bull-racing-team-principal-with-daniel-ricciardo.jpg

Une autre « décision » importante attend aussi l’écurie autrichienne, mais qui n’est pas à 100% sous son contrôle, la reconduction ou pas du contrat de Ricciardo.

Le récent vainqueur du grand prix de Chine dont le contrat arrive à sa fin au terme de cette saison, fait l’objet de certaines convoitises à peine voilées, de Ferrari et peut être Mercedes, même si ces derniers ont récemment nié tout intérêt envers le pilote australien.  A croire Toto Wolff, Directeur Exécutif de Mercedes F1 « Nous ne regardons pas les pilotes en dehors de Mercedes pour le moment car, tout d’abord, nous devons apporter notre soutien à nos deux gars, c’est la priorité ». Avant d’ajouter « C’est comme si tu étais heureux avec ta femme, tu ne regardes pas ailleurs! Nous sommes [heureux] avec nos deux femmes – ou trois [y compris Ocon] – et nous ne regardons pas cela ».De l’autre coté, chez Ferrari, les rumeurs d’un pré-contrat avec Ricciardo ont été démenties par le pilote, lors de la conférence de presse des pilotes avant le grand prix d’Azerbaïdjan. Bien que cette réaction « relativement froide » de Wolff laisse penser que Ferrari a peut-être suffisamment fait pour convaincre Ricciardo de les rejoindre. Un transfert qui enverrait Kimi Raikkonen à la retraite. Le pilote finlandais qui a réagit avec son flegme légendaire « ça a été la même histoire depuis que je me rappelle, ça fait peut être 15 ans qu’on m’envoie chaque année en retraite », et ses performances depuis le début de saison plaident pour lui.

Cependant, est-ce que la récente victoire en Chine pourrait pousser Ricciardo à reconsidérer le départ de RedBull ? Même si dans ses déclarations il avoue que son objectif premier pour son avenir est de conduire pour une équipe capable de lui donner une voiture pour devenir champion du monde, or aujourd’hui RedBull reste un peu loin de cet objectif.

D’ici la fin du week-end, ça va certainement bouillonner chez RedBull pour des choix cruciaux pour son avenir F1.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s