Formule 1 : Grand Prix de Bahrein, Vettel au bout du suspens !

Deux semaines après le Grand Prix de Melbourne en Australie, c’est à Bahreïn que la Formule 1 a posé ses valises pour la seconde des 21 manches de la saison 2018 de F1.

La première séance d’essais libres du vendredi a été dominée par la RedBull de Ricciardo, qui montre encore une fois que cette année il va falloir compter sur eux dans la bataille pour les premières places, au même moment où son équipier Max Verstappen n’a même pas pu boucler 1 tour à cause d’un problème électronique sur sa monoplace.

La séance de Vendredi après midi a été dominée par les deux Ferrari avec respectivement Raikkonen et Vettel séparées de 11 millièmes de secondes, loin, très loin devant les Mercedes de Bottas et Hamilton relégués à plus d’½ seconde. Cette performance a fait croire à Mercedes que les Ferrari disposent désormais du bouton « magique », à en croire son Directeur Exécutif Toto Wolff : Ils ont fait ce tour avec un mode à forte puissance, donc ce n’est pas si inquiétant, mais c’est un bon tour.  De son coté, le leader du championnat du monde, l’allemand Sebastian Vettel déclarait « Nous avons travaillé d’arrache-pied, en Australie, nous étions légèrement derrière, nous n’étions pas ravis des sensations non plus, donc nous avons testé des choses aujourd’hui, principalement pour essayer d’arranger le train avant, qui n’était pas très efficace en Australie. Et c’est un peu mieux. Je pense que nous pouvons encore progresser sur les relais longs comme courts, donc nous verrons ».

Cette « embellie » est venue se confirmer lors des essais libres 3, le samedi matin. En effet, Raikkonen a largement devancé les adversaires, reléguant les Redbull a plus d’ ½ seconde, et Hamilton à 0.8 sec, ce denier a changé sa boite de vitesse au début de cette séance, et a donc logiquement écopé d’une pénalité de 5 places sur la grille de départ (la boite de vitesse doit être utilisée pendant 6 Grands Prix) ce qui donnait aux fans l’espoir de revoir le pilote finlandais en pole position et pourquoi pas sur la plus haute marche du podium. Pendant ce temps là, un pilote se démarque particulièrement, c’est le français Pierre Gasly, avec sa Toro Rosso, le nouveau partenariat avec HONDA qui avait donné satisfaction pendant les essais hivernaux, semble (re)fonctionner après un premier grand prix en Australie raté. En effet, le jeune pilote aux 7 départs de grand prix a terminé les 3 séances parmi les 10 meilleurs.

Lors de la qualification, le premier coup de tonnerre est venu de Max Verstappen, qui perd le contrôle de sa monoplace à la sortie du 2èmevirage, pour finir contre le mur de pneus, suspension arrachée, le pilote hollandais se justifiais par un surplus de puissance « C’est malheureux, mais j’ai étudié les données avant de venir et j’ai eu une augmentation de 150 ch à ce moment-là. C’est étrange »,  cette mésaventure l’obligera à partir de la 15èmeplace.

La grosse déception vient ensuite des McLaren qui ne peuvent faire mieux que 13 et 14èmepour Alonso et Vandoorne, ce qui a surpris le directeur sportif de l’équipe, Eric Bouiller qui a déclaré au micro de SkySportsF1 « Évidemment, il s’agit d’une surprise, sur la base du rythme que nous avions en Q1, Il nous faut faire une investigation ».

Cette Q2 (qualification 2) a été marquée par Lewis Hamilton, sachant qu’il sera pénalisé de 5 places sur la grille de départ, a  décidé de se lancer en pneus Tendres (à flanc jaune), contrairement à tous ses rivaux qui eux partiront en super tendres (rouges), ce qui augure d’une stratégie décalée, avec probablement un arrêt aux stands en moins…

La bataille en Q3 était serrée surtout entre les deux pilotes Ferrari, qui confirment les résultats des essais libres, et qu’elles seraient les voitures à battre. Dans la première partie Raikkonen avait réalisé le meilleur chrono, avant d’être battu en toute fin de séance par Vettel auteur d’un tour magistral, et qui s’adjuge au passage sa 51èmepole position, pour son 200èmedépart en GP.

Dimanche, comme depuis 2014, c’est sous les projecteurs que le départ est donné. A l’extinction des feux, c’est Vettel qui vire en tête au premier virage, suivi de Bottas (Mercedes), qui prend un meilleur départ que Raikkonen, qui se « contente » de la 3èmeplace. Auteur d’un excellent premier tour, Max Verstappen, revient dans les roues de Lewis Hamilton, sur qui il tente une manœuvre à la limite de la correction au bout de la ligne droite, qui se terminera par une petite touchette qui entrainera une crevaison du pilote hollandais, qui revient aux stands au ralentit. Au même moment, Daniel Ricciardo (RedBull) range sa voiture « problème électrique », c’est de désastre chez RedBull d’autant que Verstappen abandonnera  quelques tours plus tard, à cause d’un problème de différentiel (endommagé lors de la touchette avec Hamilton). C’est le premier double abandon pour RedBull depuis le grand prix de Corée 2010 !

Week-end cauchemardesque pour Verstappen, après les mésaventures en EL1 et en Q1, le voilà sorti de la course, dans sa déclaration d’après course, il justifie son « acte » : « Je suis bien sorti du dernier virage et j’ai pris l’intérieur. Lewis tentait de faire l’extérieur, et à un moment, j’étais devant. Je pense qu’il restait suffisamment de place à gauche, mais j’ai été touché à l’arrière gauche et ça a détruit mon différentiel ». Ce qui est vu de façon complètement différente de la part du quadruple champion du monde : « J’ai eu un accrochage avec Max, et cette collision était évitable », avant d’ajouter. « Il faut qu’il y ait un certain respect entre les pilotes. Il faut que je revoie l’action, mais ça n’avait pas l’air d’une manœuvre respectueuse. C’était une manœuvre stupide de sa part car il a abandonné. Il a tendance à faire pas mal d’erreurs ces derniers temps. Il n’avait aucunement besoin de faire ça. » Les relations semblent de plus en plus tendues entre ces deux pilotes. Alors que Toto Wolff y voit un simple incident de course : « C’est un incident de course. Max a plongé à l’intérieur, il a été un peu agressif, mais tout le monde l’aurait été à sa place ».

Au 5èmetour Hamilton nous gratifie d’une manœuvre comme on aime voir à chaque Grand Prix. En effet, le pilote britannique qui dépassait Alonso, pour le gain de la 8èmeplace, a profité de l’aspiration, et de la bataille devant lui entre Ocon (Force India) et Hülkenberg (Renault) pour dépasser en même temps les deux pilotes. 3 places de gagnées en une ligne droite, il se retrouve 6ème. Il dépassera quelques tours plus tard Magnussen (Haas) et Gasly (Toro Rosso Honda) qui fait un sans fautes en ce début de course.

Pendant ce temps là, Vettel en tête de la course enchaînait les meilleurs tours en course, et tenait à distance respectable Valttery Bottas, qui lui également s’éloignait de Raikkonen.

Au 19èmepassage, Vettel s’arrête aux stands, et ressort en pneus tendres, chez Mercedes les mécaniciens remballent leurs pneus,  Bottas n’est pas rentré alors qu’il était attendu, chose qu’il fera un tour plus tard, pour ressortir avec des pneus « médiums » (à flanc blanc), ce qui augure d’une stratégie décalée  – modifiée??- chez les gris, Bottas ira au bout de la course, au même moment s’arrête Raikkonen pour ressortir comme son équipier en pneus tendres.

Pendant ce temps là, Vettel remonte à coup de deux secondes au tour sur Hamilton, qui ne s’était toujours pas arrêté, il ne trouve d’ailleurs aucune difficulté pour le dépasser au bout de la ligne droite des stands au 25ème passage, un tour plus tard le britannique s’arrête pour ressortir comme son équipier en médiums pour rallier l’arrivée.

Le tournant du Grand prix est au 37ème tour. Raïkkonen s’arrête pour son second arrêt, et doit ressortir en pneus super tendres. Au moment de démarrer il emporte avec lui un mécanicien (qui était censé retirer la roue arrière gauche), sans que la roue ne soit remplacée, l’équipe lui demande d’immobiliser la voiture quelques mètres plus loin, sa course est finie ! Quand au mécanicien, il souffre d’une double fracture au tibia et péroné, il se fera opérer dans la soirée dans un Hopital de Sakhir.

A ce moment, Ferrari décide de changer de stratégie pour Vettel, il est avertit à la radio qu’ils passaient au « Plan B », qui était d’aller au bout de la course avec les mêmes gommes.

En fin de course, Bottas revenait à plus d’une seconde au tour sur Vettel, qui a réussit quand même à maintenir sa position, et repousser l’unique « vraie attaque » du finlandais au 56èmetour. Il réussit ainsi à conduire sa Ferrari en tête au drapeau à damier, et remporter sa 49ème victoire pour son 200èmeGrand Prix. Bottas et Hamilton complètent le podium. Résultat qui ne semble pas satisfaire le patron de Mercedes, Toto Wolff « Attaquions-nous suffisamment avec Valtteri en milieu de course ? Probablement pas. Il a fini deuxième, je ne suis pas sûr qu’il soit ravi. Quand il suffit d’un tour de plus… Nous devons rester humbles. Nous n’étions pas compétitifs vendredi ni samedi, finir deuxième et troisième quand les Red Bull et Kimi abandonnent… ce n’est pas génial ».Du côté de Ferrari, c’était quasiment inespéré d’en arriver là, à un certain moment de la course, après l’arrivée Vettel disait à la radio de son équipe qu’il n’avait plus de pneus lors des 10 derniers tours ! « Je crois qu’à dix tours du but, j’ai dit à la radio que j’avais tout sous contrôle, je ne sais pas si ça a été diffusé. Je mentais, je le reconnais ! Je me disais qu’il n’y avait aucun moyen d’y arriver, qu’il allait me rattraper. J’ai essayé de rester aussi propre que possible. Les Mercedes étaient déjà compétitives dans le premier relais. Elles ont vu que nous prenions les tendres, et il fallait que nous fassions un deuxième arrêt, c’était le plan initial. Finalement, nous avons essayé de les faire tenir autant que possible. Valtteri a manqué de tours, heureusement. Je suis ravi ».

Pierre Gasly, conclut son week-end parfaitement, en se hissant à la 4èmeplace, en ayant parfaitement géré sa course, le pilote français n’y croyait pas au damier, « Nous ne nous attendions vraiment pas à quelque chose comme ça. Je suis aux anges, je commence à réaliser. Merci à l’équipe, la voiture a été fantastique tout le week-end. Aujourd’hui, il y a eu une opportunité, et nous avions la voiture pour saisir cette opportunité. Je ne sais pas quoi dire, je suis ravi ».Le pilote Toro Rosso, a même été désigné Pilote du Jour.Magnussen 5èmemontre la bonne forme de Haas malgré le double abandon de Melbourne, devant Hulkenberg qui capitalise une fois de plus, même si on n’est pas très convaincu du coté de Renault des performances de la voiture. Alonso et Vandoorne sauvent les meubles pour McLaren en terminant dans les points (7 et 8ème), même à un tour du leader. Ericsson (Alfa Romeo Sauber) de son côté marque ses premiers points depuis le Grand Prix d’Italie le 06 Septembre 2015, et offrant par la même occasion les premiers points en F1 à Alfa Romeo depuis Riccardo Patrese au Grand Prix d’Europe au Nurburgring le 07 Octobre 1984. Ocon (Force India) ferme la porte des points après une bataille jusqu’au bout avec Sainz (Renault).

Au classement du championnat du monde pilotes, Vettel est logiquement en tête avec 50 pts, après ses deux victoires, avec 17 points d’avance sur Hamilton et 28 sur Bottas.

Dans le Championnat du monde constructeur, Ferrari est en tête, avec 65 points, devant Mercedes 55 et McLaren 22.

La prochaine étape, le week-end prochain à Shanghai, en Chine, s’annonce dores et déjà « cruciale » pour Hamilton, mais aussi pour Mercedes. Bien que ce type de circuits convienne parfaitement à Mercedes, mais ce qu’on a vu lors de ces deux premières manches, laisse croire que Ferrari et RedBull ne se laisseront pas faire aussi facilement. Verdict le 15 Avril prochain.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s