Formule 1: Bilan des essais hivernaux de Barcelone 2018

F1-2018-CATALUNYA-La-FERRARI-de-SEBASTIAN-VETTEL-758x380
Sebastian Vettel (Ferrari) lors des essais hivernaux de Barcelone

Le 26 Février dernier, les Formule 1 ont repris le chemin des circuits, à l’occasion du début des essais hivernaux qui se sont déroulés sur deux phases, la première jusqu’au 01 Mars, la seconde du 06 au 09 Mars. C’était l’occasion pour les fans de découvrir sur piste les nouvelles livrées 2018, mais surtout le « visage » des F1 avec l’introduction du HALO (protection frontale qui est venue renforcer la sécurité des pilotes en cas de chocs). Coté performances, on prend les mêmes et on recommence, Mercedes-AMG F1 et Ferrari semblent bien parties encore une fois pour se battre pour le titre et RedBull est en embuscade, cette dernière semble plus proche des deux autres écuries qu’elle ne l’était l’année dernière à la même période.

La première semaine a été marquée par les caprices de la météo. En effet, jamais les tests de Barcelone n’ont été tenus sous des conditions pareilles (pluie/froid), certaines voix se sont même élevées pour demander la délocalisation des essais sur le circuit de Bahreïn, où les températures actuelles sont plus proches de celles qu’il y aura durant la saison sur les autres circuits. La 3èmejournée (28/02) ayant tout simplement connu des chutes de neige, n’a vu rouler personne ou presque, Alonso (McLaren), Ericsson (Sauber), Kubica (Williams), Hartley (Toro Rosso) et Ricciardo (Redbull) étaient les seuls à s’être « aventurés » en piste pour un tour de mise en place, où seul le pilote McLaren a réalisé un chrono sans grande signification, ni incidence pour la suite des essais, voir même de la saison, Alonso ironisait même sur son compte Twitter « la voiture fonctionne bien sur la neige, première place ce matin ».

Pour les autres jours, les écuries ont quasiment toutes respecté leur « agenda », chacune son rythme et ses réglages, la pluie et le froid n’ayant pas vraiment aidé à voir vraiment clair sur les chronos réalisés, car loin des conditions réelles dans lesquelles elles évolueront au cours de la saison, qui débutera le 25 Mars en Australie à Melbourne.

La deuxième semaine s’est passée comme prévu pour presque toutes les écuries. McLaren a vu ses vieux démons ressurgir à l’occasion. L’écurie anglaise en se séparant de son motoriste japonais HONDA pensait en finir avec ses problèmes de fiabilité, mais a vu toutes ses sessions de cette deuxième semaine d’essais raccourcies pour des problèmes mécaniques (batterie, fuite d’huile, turbo), pendant que Toro Rosso (Equipée désormais par HONDA) enchaînait les tours avec 822 au total, ce qui fait d’elle la 3èmeéquipe après Mercedes et Ferrari.

Les forces en présence :

On pensera directement à Mercedes-AMG, écurie championne du monde sans partage les quatre dernières années. En effet, l’écurie allemande a répondu présente aux attentes des fans, avec 1040 tours couverts au total par ses deux pilotes, soit une distance de 4841Km parcourus, avec un meilleur tour pour Hamilton en 1.18.400 en gommes Ultra Tendres.

Ferrari, l’outsider de Mercedes ces dernières années, est également apparue à l’aise lors de ces essais, enchaînant les tours (929 au total) sans soucis mécaniques, et finissant avec le meilleur tour absolu du circuit pour Vettel en 1.17.182 seulement 39 millièmes de secondes devant son équipier le finlandais Kimi Raïkkonen, tous deux en pneus Hyper Tendres.

RedBull, le retour ?

L’écurie autrichienne est apparue en meilleure forme lors de ces essais, qu’elle ne l’a été durant la même période en 2017. Même si l’écurie autrichienne a peu roulé comparée à ses concurrents directs avec 783 tours « seulement », néanmoins, les chronos réalisés par les deux pilotes maison ont été très satisfaisants pour l’équipe.

Le Quid Renault :

Si l’écurie française ne cesse de s’améliorer depuis 2016, la question reste toujours posée sur sa « vraie » position, et surtout sur son potentiel. Carlos Sainz a réalisé des chronos très satisfaisants, et très proches des meilleurs, occupant le 5èmerang au classement final, à seulement 45millièmes de secondes de Ricciardo sur RedBull, ce qui donnerait des espoirs de podium à la marque au losange…

Force India, l’éternel outsider ?

Depuis quelques années, cette écurie nous a habitué à monter en flèche au cours de la saison, cette équipe qui a terminé à la 4èmeplace des constructeurs en 2017 ne cesse d’impressionner les observateurs, sans pour autant arriver à décrocher cette première victoire tant attendue. Avec un duo de pilotes fougueux, (Perez et Ocon), cette équipe semble avoir les armes cette saison pour se battre pour le podium.

McLaren : Le renouveau ?… pas sûr

L’écurie britannique sort d’un partenariat de 3 ans avec le motoriste nippon Honda, dans lequel ils pensaient recréer le Duo qui a tant fait rêver les fans à la fin des années 1980, mais ça en a été tout autre. Le manque chronique de fiabilité et de puissance du moteur a poussé l’écurie à aller vers Renault, en espérant corriger les lacunes. Sauf que ces essais ne les ont pas rassurés. Avec 599 tours seulement, McLaren a été le mauvais élève de ces essais hivernaux, faute à des problèmes de fiabilité… moteur ! Couvrant quasiment 100 tours de moins que Haas, l’écurie britannique ne s’est pas « rassurée » durant ces essais, vont-ils rectifier le tir au cours de la saison ?

Toro-Rosso Honda : Le bon Deal ?

En acceptant d’être équipée par HONDA qui sort de 3 années difficiles avec McLaren, tout les observateurs ont vu par là un pari risqué, mais ces essais hivernaux ont peut-être donné raison à l’écurie italienne. En effet, avec 822 tours parcourus, Toro Rosso est celle qui a le plus tourné après les deux ténors (Mercedes et Ferrari), le motoriste nippon aurait utilisé un seul moteur durant la deuxième semaine couvrant avec 498 tours sans soucis.

HAAS : La surprise 2018 ?

Tous les observateurs s’accordent à dire que HAAS est l’écurie à surveiller cette saison. La monoplace 2018 de l’écurie de Gene Haas est jugée « Très rapide »par Lewis Hamilton qui la voit finir 4èmeau championnat du monde. Le 6èmechrono réalisé par Kevin Magnussen en pneus super-tenders peut le conforter dans sa déclaration.

Williams… loin des attentes

Ça reste certainement l’équipe qui déçoit ces dernières années. On pensait un retour de l’illustre équipe après la 3èmeplace décrochée au championnat du monde des constructeurs en 2014 et 2015, mais l’écurie recule d’année en année, doucement, mais sûrement. Même si les pilotes Williams ont couverts 819 tours durant ces essais, mais les chronos (certes pas forcément significatifs) réalisés par ses deux jeunes pilotes Sirotkin et Stroll sont loin de ceux réalisés par les concurrents. Mais une chose est sûre, il y a du pain sur la planche pour l’écurie de Grove.

Alfa-Romeo Sauber : nouveau départ ?

L’écurie désormais dirigée par Fréderic Vasseur a semblé à son aise lors de ces essais, couvrant 786 Tours, sans pépins, à part quelques sorties de piste du tout jeune débutant le monégasque Charles Leclerc. Avec des chronos assez satisfaisant en pneus durs.

Nouveauté, et non des moindres chez l’écurie suisse, l’arrivée de la colombienne Tatiana Calderoncomme pilote d’essais de l’écurie. La colombienne, âgée de 25 ans, qui court actuellement en GP3 Series chez DAMS (Driot Associés Motor Sport), était déjà pilote de développement de l’écurie suisse depuis 2017, mais cette année elle aura l’occasion de rouler en essais libres les vendredis matin (durant les week-ends de grands Prix), ainsi que lors des essais libres programmés les 15 et 16 Mai après le GP de Barcelone, et les 31 Juillet et 01 Aout après le GP de Hongrie. La dernière femme à avoir piloté à ce niveau est la britannique Susie Wolff chez Williams lors du Grand Prix d’Allemagne en Juillet 2014.

Le verdict final sera rendu ce week-end à l’occasion du premier Grand Prix de la saison à Melbourne en Australie, départ dimanche à 6h10 (heure algérienne).

 

NB: Article paru sur le journal électronique Casbah Tribune
http://casbah-tribune.com/formula-1-bilan-des-essais-hivernaux-de-barcelone/

Publicités

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s